Mobilisation générale à Paris (20è) le 27 janvier 2017 au siège de la CNAMTS

non

Devant la gravité de la situation la FSDL et la CNSD ont décidé de suspendre leur participation aux « pseudo négociations conventionnelles » à la sauce Marisol Touraine.

Pour l’UJCD UD, la ligne syndicale claire est pour le moment plutôt trouble.
Espérons qu’ils retrouvent rapidement la vue.

Rappelons que ce qui se joue en ce moment est ni plus ni moins que le plafonnement d’une grande partie de nos actes prothétique en échange d’un saupoudrage anecdotique, étalé dans le temps, des soins les plus courants.

Tout cela avec les conséquences que l’on imagine sur nos TPE, les répercussions délétères sur nos personnels, prothésistes, fournisseurs et au final sur tous les français, nos patients.

La mobilisation de tous est donc indispensable face au chantage de l’arbitrage, à la bêtise et au sectarisme qui prévalent dans ce simulacre de négociations.

Rendez-vous le 27 janvier 2017 à 8h00, au siège de la CNAMTS 50 avenue du Professeur André Lemierre Paris 20ème, lieu des négociations.

Signez et faites signer la pétition du Dr Olivier ETIENNE MCU-PH à la Faculté de STRASBOURG : « Pour une dentisterie française de qualité et une liberté de choix pour nos patients. »  ICI la pétition.

 

Négociations pipées, déconventionnement envisagé ?

sondage
On sait aujourd’hui que les pseudo-négociations conventionnelles sont pipées à cause de l’amendement de la ministre voté en catimini par une « représentation nationale » qui ne représente plus personne.

Mépris des interlocuteurs, mise à mal de toutes les règles conventionnelles ressemblent fort à la politique de la terre brulée… après moi le déluge !
Il arrivera pourtant un moment où il faudra rendre des comptes aux français…

Ici un lien pour participer à un rapide sondage afin de donner un aperçu à nos syndicats représentatifs.
Participez et relayez le lien !

En cas d’échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d’un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI – NON

Participez, anonymement, EN CLIQUANT ICI ! Merci.

Les résultats se trouvent ici sur le forum eugénol.



Déconventionnement… déconventionnement… vous avez dit déconventionnement ?

ourain

L’actuelle convention dentaire reconduite en juillet 2016, les syndicats représentatifs (FSDL, Union Dentaire et CNSD), l’assurance maladie et les complémentaires discutent depuis un mois et demi sur l’avenant numéro 4 avec un objectif : améliorer la santé bucco-dentaire et l’accès aux soins des français.

Et voilà qu’on apprend qu’un amendement, déposé par le gouvernement, a été voté en catimini par la « représentation nationale » dans un hémicycle quasiment désert.

Cela afin de « passer en force » et d’imposer le diktat ministériel si un accord n’est pas signé au 1er février 2017.

Négociations conventionnelles : on parie qu’il n’y a plus de sous ?

Les menteurs le retour

 
 
 
 
Le 22 septembre débutent les négociations conventionnelles entre les chirurgiens-dentistes et la sécurité sociale.

La ministre a déclaré il y a quelques mois « si j’avais un milliard je le mettrais dans les soins dentaires ».

Le milliard, elle l’avait mais ce sont les médecins qui l’ont eu, donc aujourd’hui y en a plus.

Paris, Bruxelles, Bagdad, Nice, Saint-Étienne-du-Rouvray….

Pray !




Les jours se suivent et se ressemblent.

Que dire face à l’insondable bêtise, la lâcheté et l’absence de la moindre lueur d’humanité dans les regards bovins de ces fanatiques détraqués ?

Rien.
On reste sans voix, hébété devant ce monde inconnu peuplé de malfaisantes vermines.

Et on espère.
Une chose, juste une : si par hasard Dieu existe, quel que soit son nom, sa colère va être terrible et ce soir l’Enfer sera encore plus mal fréquenté…



Affaire Dentexia, communiqué de dernière minute

Les requins !
 
 

La ministre de la santé Marisol Touraine vient d’annoncer que les patients victimes des centres dentaires low cost Dentexia seraient entièrement pris en charge, en priorité et gratuitement, par les cabinets dentaires libéraux au nom de la solidarité nationale.

Y compris en recourant à l’usage de la force publique si nécessaire.

En effet selon la ministre : « il est inadmissible que l’Ordre des chirurgiens-dentistes, les

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!