Négociations conventionnelles : on parie qu’il n’y a plus de sous ?

Les menteurs le retour

 
 
 
 
Le 22 septembre débutent les négociations conventionnelles entre les chirurgiens-dentistes et la sécurité sociale.

La ministre a déclaré il y a quelques mois « si j’avais un milliard je le mettrais dans les soins dentaires ».

Le milliard, elle l’avait mais ce sont les médecins qui l’ont eu, donc aujourd’hui y en a plus.

Paris, Bruxelles, Bagdad, Nice, Saint-Étienne-du-Rouvray….

Pray !




Les jours se suivent et se ressemblent.

Que dire face à l’insondable bêtise, la lâcheté et l’absence de la moindre lueur d’humanité dans les regards bovins de ces fanatiques détraqués ?

Rien.
On reste sans voix, hébété devant ce monde inconnu peuplé de malfaisantes vermines.

Et on espère.
Une chose, juste une : si par hasard Dieu existe, quel que soit son nom, sa colère va être terrible et ce soir l’Enfer sera encore plus mal fréquenté…



Affaire Dentexia, communiqué de dernière minute

Les requins !
 
 

La ministre de la santé Marisol Touraine vient d’annoncer que les patients victimes des centres dentaires low cost Dentexia seraient entièrement pris en charge, en priorité et gratuitement, par les cabinets dentaires libéraux au nom de la solidarité nationale.

Y compris en recourant à l’usage de la force publique si nécessaire.

En effet selon la ministre : « il est inadmissible que l’Ordre des chirurgiens-dentistes, les

Ça n’a rien à voir… mais on adore.

 


« Mozart était tellement précoce qu’à 35 ans il était déjà mort. »

 
 
 
 
 

Dentisterie low cost, low qualité, big arnaque !

dentistes low cost
 
 
Des plaintes à gogo (sans jeu de mots), du sur-traitement systématique avec des matériaux de qualité incertaine, des patients qui ont réglé des milliers d’euro d’avance avant le moindre soin, des « centres dentaires » qui mettent la clé sous la porte avec le magot, des « dirigeants » sans vergogne qui se victimisent dans les médias sans la moindre compassion pour les vraies victimes, leurs victimes… on se croirait revenu au bon temps des prothèses mammaires PIP.

Pourtant nous n’avons eu de cesse de dénoncer ici ces « usines à dents » aux tarifs si

2016… année de la fraise !

champagne
 
 
Souhaitons qu’en 2016 la profession trinque moins que l’année précédente.
 
Que tous les chacals qui gravitent autour en espérant vivre sur le dos des chirurgiens-dentistes (pseudo-centres associatifs 1901-usines à dents, plateformes (dés)informatives et autres bienfaiteurs de l’humanité…) boivent, eux, le bouillon (de onze heures) !
 
Meilleurs vœux aux consœurs et confrères et m…. aux autres ! :-)
 
 

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!