Bars à sourire égale danger pour la santé ?

 

Un article édifiant dans la revue « Que Choisir » de décembre sur les dangers des bars à sourire, ces officines à la limite de la légalité qui fleurissent dans nos villes et promettent un blanchiment des dents rapide et sans risque.

On en avait déjà parlé ici.

Bars à sourire = risques pour la santé ?

L’article fait suite à la mise en garde publiée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, la Direction générale de la santé et l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé:

Cette pratique à visée esthétique (le blanchiment dentaire) est susceptible d’exposer les consommateurs à des risques pour leur santé, surtout si le traitement est renouvelé fréquemment et si les produits utilisés contiennent ou libèrent du peroxyde d’hydrogène (ou eau oxygénée) à une teneur supérieure à la concentration maximale autorisée par la réglementation en vigueur pour les produits d’hygiène buccale, soit 0,1%.

sources:  AFSSAPS

Ministère de la Santé

Que Choisir (octobre 2011)

Rappelons que les seuls produits proposés dans ces échoppes, tout comme ceux en vente libre dans les pharmacies ou sur internet, ne doivent légalement être que des produits « cosmétiques » dont la concentration ne doit pas dépasser 0,1 %.

A cette concentration on comprend que l’effet de blanchiment de ces produits est fugace, voire inexistant et le consommateur-client incité à renouveler les applications.

Bars à sourire = illégalité + mensonge + danger ?

Des enquêtes diligentées par le Conseil de l’Ordre de chirurgiens-dentistes et menées par la DGCCRF prouvent que certains « bars à sourire » ne respectent pas la loi et mentent à leurs clients : les concentrations annoncées sont mensongères et dépassent largement ce qui est autorisé.

De plus provenance et composition réelle sont souvent inconnues et/ou mensongères.

Certaines substances seraient même classées « reprotoxiques » (pouvant nuire à la fertilité et au fœtus), la santé du consommateur étant alors directement menacée.

On peut pronostiquer sans être devin que ces échoppes disparaîtront aussi vite qu’elles sont apparues lorsque les premiers cas d’effets indésirables voire néfastes seront portés a la connaissance du grand public et que les victimes tenteront vainement de se retourner contre des sociétés fantômes car illégales.

Ne parlons même pas des sites internet sans domiciliation qui pullulent et disparaissent du jour au lendemain avec les numéros de carte bleue de consommateurs naïfs.

Hygiène bucco-dentaire + prévention = beau sourire

Il est utile de rappeler que la meilleure façon d’obtenir et de conserver un sourire éclatant passe avant tout par la prévention et l’entretien régulier de ce que la nature nous a gracieusement offert, donc par une hygiène bucco-dentaire et diététique adéquates, et par la consultation régulière de professionnels compétents.

Ensuite à chacun de prendre ses responsabilités : le recours à des méthodes  « miracle »  et  « à vil prix  » dans le domaine de la santé est un acte de consommateur, pas de malade, dont on doit assumer personnellement les risques et ne pas ensuite demander à la collectivité d’en supporter les conséquences ou d’en assurer réparation.

À bon entendeur…

crédit: Photos Libres

 


4 commentaires pour : “Bars à sourire égale danger pour la santé ?”

  1. […] aux mises en garde de l’Affsaps dont nous avions parlé ici, des contrôles menés par la DGCCRF ont été initiés par le Conseil de […]

  2. […] touristico-dentaires dans les pays à faible niveau (de vie aussi), les bars à sourire et leurs blanchiments sans dangers mais super efficaces voilà que nous arrivent les centres dentaires « low […]

  3. dentisteNo Gravatar dit :

    C’est vrai que sur Paris, on constate de plus en plus de bars à sourire tenus par des novices. Je conseille vraiment d’améliorer son sourire chez un vrai dentiste. Ok il est vrai que c’est plus cher mais au moins c’est sans risque et la blancheur dure bien plus longtemps.

  4. […] du Ministère de la Santé et de la revue Que Choisir lorsqu’elles dénonçaient les dangers de certains bars à sourire n’avaient pourtant pas entrainé de plainte en leurs temps. Trop gros morceaux sans doute […]

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!