Bonne rentrée les rentiers !

 

rentier
 
 
 
 
Notre dodelinant ex-ministre de l’économie, celui qui « décide de reprendre sa liberté » juste après avoir été fichu dehors et qui va maintenant « chercher du travail comme tous les français » peut être rassuré : sa rente à lui n’est pas menacée.

Maintien de salaire, véhicule de fonction, mutuelle princière, retraite pharaonique au ratio temps de travail/rendement, etc. ne seront pas remis en question par son équipe de justiciers.

On peut aussi parier que son nouveau « travail » ne consistera pas à se frotter quotidiennement au petit peuple comme les autres rentiers des professions « réglementées ».

Les notaires, huissiers de justice, chirurgiens-dentistes, pharmaciens… qui eux ont une utilité sociale, ne lui en déplaise, n’ont pas besoin de courir les plateaux télé pour le faire savoir.

La différence est que ces « rentiers » là, contrairement à ceux de sa caste, s’ils sont mauvais et échouent, ou ils se remettent en question ou ils disparaissent, ils ne continuent pas à parasiter la société.

Des amateurs, arrivistes et brasseurs de vent, dont on subit au quotidien l’incompétence fort bien rémunérée, devraient plutôt encourager les classes laborieuses, celles qui se lèvent tous les matins pour faire tourner une machine à bout de souffle.

Ce ne sont pas les millions de chômeurs, les smicards et autres rmistes qu’ils créent mois après mois qui le feront.

Monter les français, dont on connait la propension à jalouser le voisin, les uns contre les autres par pure démagogie témoigne d’un état d’esprit assez minable et n’est productif ni pour la société ni pour nos dirigeants à la petite semaine qui ne voient pas plus loin que la prochaine échéance électorale.

Parce que demain, quand les chirurgiens-dentistes de France seront massivement partis en retraite, que les derniers vrais diplômés lassés des attaques iront voir si l’herbe est plus verte ailleurs, qui soignera les français ?

Les médecins à coup de paracétamol et d’antibiotiques ?
Les urgentistes des hôpitaux qui n’en ont ni le temps ni la compétence ?
Les roumains dont on essaie (vainement) de peupler nos campagnes déjà déserts médicaux ?
Les hordes de jeunes dentistes attirés par des clichés qui n’ont plus lieu et formés n’importe comment dans des écoles à fric où l’on admet tous ceux qui peuvent payer ?
Les quelques confrères « haut de gamme » restants, déconventionnés et pratiquant dans quelques grandes métropoles ?

Alors mesdames et messieurs les politiques un peu de décence : vous qui profitez abondamment du système, qui en êtes les seuls vrais rentiers, « nommés » plus souvent au copinage qu’au mérite et qui ne rendez jamais de comptes quels que soient vos résultats, commencez par balayer devant votre porte.

Abolissez d’abord les vôtres de privilèges et arrêtez d’essayer de nous faire croire que vous êtes des « frondeurs », des rebelles avides de justice et d’équité.

Ceux qui réfléchissent plus de deux minutes par jour savent bien qu’au final vous voterez tout pour ne pas perdre votre place lors d’une improbable dissolution.

Fichez la paix à ceux qui ne demandent jamais rien si ce n’est exercer sereinement leur profession, qui n’ont d’ailleurs droit à rien, et qui contribuent grassement à votre train de vie bien supérieur au leur.

 
 
 
photo : © « La vérité si je mens »

 


2 commentaires pour : “Bonne rentrée les rentiers !”

  1. orangetteNo Gravatar dit :

    Pour info, chômeurs, rsa-istes etc, ça coûte 1-2% du PIB français. Par contre, les retraités, c’est 8 à 9%. C’est intéressant de regarder les chiffres, on se rend compte que la réalité n’est pas toujours ce que l’on pense. A part ça vous avez naturellement entièrement raison, et n’étant pas française, j’ai toujours du mal à comprendre comment de tels privilèges peuvent se maintenir alors que chaque bâtiment public de ce pays arbore fièrement la devise « liberté, EGALITE, fraternité ». Le personnel politique de ce pays offre vraiment un spectacle affligeant – les enjeux sont énormes et ils ne pensent qu’à leur petite carrière.

    • DrG.No Gravatar dit :

      Bonjour,
      vous avez raison mais 2% + 2% +… ça fait 2000 milliards de dette que l’on va laisser en cadeau à nos enfants.
      De toute manière à part les habituels parasites que l’on trouve partout je ne pense pas que l’on veuille être chômeur ou rsiste, ce qui est affligeant c’est de mener une politique qui bride ceux qui contribuent à faire tourner la machine et ainsi de faire encore plus plonger le pays.
      Par contre les avantages exorbitants et immérités des politiques, personne, droite comme gauche, n’y touche.

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!