Crédit d’impôt pour dépenses de formation des dirigeants [rappel et mise à jour]

 

(c)disney




Comme chaque année, au moment de la corvée de la déclaration des revenus, il est intéressant de ne pas oublier la possibilité de certaines déductions.

Les chirurgiens-dentistes, même solitaires, sont quand même des dirigeants d’entreprise et peuvent bénéficier,  une fois n’est pas coutume, du crédit d’impôt pour dépenses de formation.

Il serait donc dommage de ne pas télécharger sur le site de l’administration fiscale le formulaire n° 2079 FCE-SD 2013.

Cela vous permettra d’obtenir un crédit d’impôt équivalent au nombre d’heures de formation (maximum 40 heures)  multipliées par le taux horaire du salaire minimum de croissance,  qui ne doit pas parler à grand monde mais qui est quand même de  9.40 €  en 2013, le smic quoi ! ce qui est mieux qu’un coup de bâton.

Les boulimiques de formation auront donc un crédit d’impôt de près de 370€  à condition d’être passé par un organisme agréé par le CNFCO (conseil national de la formation odontologique continue) (vérifiable sur le site de l’Ordre national).

Enfin ça c’était avant, le lien ne fonctionne plus mais on doit pouvoir trouver son bonheur en recherchant « organismes de formation agréés »

Merci qui ?       😉

Le tout sera porté sur la déclaration 2042 case WD en joignant le formulaire.

Une motivation supplémentaire, s’il en fallait une, pour fréquenter des organismes de formation accrédités.

En se rappelant que la formation continue est beaucoup plus intéressante, motivante et performante quand elle est volontaire, payante, non conventionnelle et libre de toute attache syndicale ou bassement comptable, suivez mon regard.

A chacun son métier et les moutons vaches à lait  pigeons seront bien gardés…        😉



 


8 commentaires pour : “Crédit d’impôt pour dépenses de formation des dirigeants [rappel et mise à jour]”

  1. bibNo Gravatar dit :

    bonjour, l’emploi du « bassement comptable » me laisse perplexe… mais je n’ai pas tout parcouru de votre blog.

    Si l’image que vous avez du comptable est digne d’un gobelin tout droit sorti d’Harry Potter, c’est fort regrettable.

    par ailleurs, méfiez-vous de l’emploi d’images. L’Oncle Walt Disney n’est pas le plus cool à ce sujet… (même si on n’est pas sur un site marchand)

    cordialement

  2. Dr G.No Gravatar dit :

    Faux débat!
    Formation « bassement comptable » mise en place par la sécu pour réduire les coûts avec la complicité de certains syndicats. Le sujet de la phrase est: formation continue. 🙂
    Et sur l’image on voit marqué « jackpot ».
    Susceptible ou demain on ne fait pas le pont ??? 😉

  3. bibNo Gravatar dit :

    bonjour et merci de votre réponse.

    Donc, j’imagine que cette formation de la sécu était plus liée vers la programmation pour la télétransmission ou la codification des actes.
    Je qualifierai plus cela d’administratif et non de comptabilité.

    La sécu étant déjà à la ramasse pour sa prorpre comptabilité administrative, il y aurait de quoi rigoler qu’ils veulent enseigner de la compta aux professions libérales.
    Ils n’ont tout de même pas osé faire payer quoi que ce soit pour cela !?

    quant à « jackpot », c’est le titre de votre image jpeg, et en rien le crédit du dessinateur (qui peut être Don Rosa, mais il y en a tellement eu) ou du propriétaire (Walt Disney pour faire simple). Ma remarque était simplement prévenante.

    Pas susceptible, mais poseur de question,
    Pas faiseur de pont car ce n’est pas la saison
    Je vous souhaite un bon crédit d’impôt formation
    et d’en faire une bonne comptabilisation

    (ça vaut un haiku)

  4. Dr G.No Gravatar dit :

    Poète à ses heures alors ?
    C’est plus compliqué que ça: certains « syndicats » ont fait main-basse sur la formation continue (f.c.conventionnelle) et sur les gros sous qui vont avec et proposent des formations soufflées par la sécurité sociale (et rémunérées) dans le but d’une maîtrise comptable ( j’ai pas dit traîtrise… quoique … 😉 )
    C’est vrai que nous aurions dû mettre le copyright sur l’image.
    Merci de votre participation.

  5. roosseeeNo Gravatar dit :

    j’aime bien les comptables, je dois même leur courir après, c’est un peu comme les draguer..
    mes fiches de paye reflètent leur sérieux!
    alors faut se servir d’un pont pour les joindre (alias le téléphone) et leur expliquer comment ça marche….c’est la joie!
    et pour le DIF, vous êtes au courant ?

  6. bibNo Gravatar dit :

    bonjour cher (ou chère ?) rosseee,

    je sais que la comptabilité/le comptable en a rendu dingue certain(e)s…

    Si cela peut vous rassurer, j’étais au taquet pour le crédit d’impôt formation, mais aussi le crédit d’impôt famille (cherchez, cela va vous intéresser) et les autres dès leur lancement et prévenir mes chers clients (reportez-vous à la 4ème page de votre déclaration de revenus 2042 C pour découvrir toute cette poésie.

    Quant au DIF, nous avons pris le parti de ne pas les reporter sur les bulletins de salaire. Cela reste la responsabilité du chef d’entreprise de les suivre, ce qui n’est déjà pas simple pour lui, alors pour une personne extérieure à l’entreprise…

    Mais vous piquez ma curiosité, quels malheurs vous posent vos bulletins de salaire pour poursuivre votre comptable ?

    cordialement

  7. roosseeeNo Gravatar dit :

    hallo, it’s madame for me!
    enfin, rose quoi, c’est plutôt féminin….
    soso

    c’est pratique les tournures de styles et de situations
    (en plus je viens de terminer la lecture de l’étrange témoignage de Stoffen dans l’Express…c’est dire que mon esprit réfléchit aux turbulences des influences en tout genre…dur dur!)

    bon, un peu de clarté concrète histoire de sortir de l’impalpable.
    j’ai pas dit qu’il fallait qu’il soit stipuler par écrit le DIF sur la fiche de paye, quoi que why not, rappeler le nombre d’heures à disposition…du ou de la salariée…
    sinon, pour une question concrète, pourquoi les comptables ne parlent pas du DIF aux employeurs????
    je ne m’étonne pas que les centres de formation ne se remplissent pas et se voient même parfois contraints d’annuler au dernier moment certaines formation par manque d’inscription (it’s only an exemple…)ce qui est contraignant pour les inscrits qui ont déjà payer leur billet de train…

    mais bon, dans l’absolue, si on veut vraiment évoluer,(et là je parle surtout des salariés de cab dentaires), il serait bon de mettre à profit la moindre opportunité de se former, et comme justement on a le DIF, pourquoi le laisser dormir ?

    en plus, je n’ai de cesse de dire (et je ne suis pas la seule), que la formation de base pour les AD est très très limitée, donc voilà…..
    pour les praticiens c’est différent, eux ils ont déjà six ans d’études, mais ils ont la formation continue pour développer leurs techniques de travail…et si eux avancent, je pense que l’Ad doit avancer en parallèle…mais bon…
    alors pourquoi, il est si difficile pour les prat de se renseigner pour connaître les démarches à suivre quant à la possibilité de faire bénéficier à l’AD son DIF.?

    sinon, pour mes fiches de paye, euh it’s too long!
    mais les erreurs se situent: dans le calcul du salaire,des heures sup(brrrr), des congés payés et dans mon cas des indemnités de précarité(qu’on ne veut pas toujours me donner).et dans mon expérience, les comptables font ces bêtises.
    etc etc etc

    faut pas se vexer, c’est pour moi que c’est dur!
    vous vous avez un boulot!
    salut!

  8. roosseeeNo Gravatar dit :

    un petit clin d’oeil

    vu l’importance que certains accorderaient aux fôtes d’orthogaffe,
    vous avez toujours la possibilité d’utiliser le DIF
    il existe des centres de formation qui proposent des horaires très trsè (faute de frappe) souples pour les salariés….(genre deux à trois heures réparties selon disponibilité..)
    ça ne fait jamais de mal de refaire un petit check up des notions de la langue française ( ou sinon, vous trouverez aussi de l’anglais, de l’allemand, de l’espagnol…)

    avis aux amateurs!
    et pour les employeurs, ben, ….

    (c’est bon, on dit an example) rrrrha!

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!