Dentisterie low cost, big escroquerie ?

 

On apprend dans les Echos que la chaine allemande de cabinets dentaires « low cost »  McZahn a déposé le bilan.

Cette société, dirigée par un chinois, qui gère 8 cabinets dentaires et devait en créer 3 autres était en outre depuis août 2008 soupçonnée d’escroquerie et de falsification de documents.

Son « modèle économique » reposait sur le fait de proposer aux patients des prothèses dentaires « gratuites » puisque intégralement remboursées par la sécurité sociale. Ladite prothèse étant par ailleurs fabriquée en Chine mais son coût  pouvait être supporté par l’assurance maladie à condition qu’elle soit conforme aux normes allemandes.

En 2006 la société prévoyait d’ouvrir 400 succursales en Allemagne à l’horizon 2009 et un des dirigeants s’amusait du fait que « le secteur n’a pas encore compris ce qui l’attend ».

Par contre, ce qu’ont compris les caisses maladie allemandes c’est qu’elles seraient face à un préjudice d’environ 800 000 euros. Elles se montraient pourtant plutôt bienveillantes au départ, la perspective de « casser » le monopole des chirurgiens-dentistes réputés être les professionnels de santé les mieux rémunérés outre-Rhin semblant être l’objectif.

L’arroseur arrosé en quelque sorte…

 


3 commentaires pour : “Dentisterie low cost, big escroquerie ?”

  1. […] le « low cost » ne se transforme pas toujours en pompe à fric éternelle… et les rats quittent souvent le navire avant le naufrage. Merci de partager […]

  2. garryNo Gravatar dit :

    est ce que les services fiscaux français réagiront bientôt à ces entrepreneurs qui utilisent les associations 1901 pour faire du commerce???

    • DrG.No Gravatar dit :

      C’est vrai que dans ce pays on est plus prompt à taper sur les petits débordements que sur les trucs limites.
      En deux mots plus c’est gros, plus ça passe mais le retour de bâton viendra un jour, nous en sommes convaincus et ces « entrepreneurs philanthropes » finiront comme les « bars à sourires »…

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!