Dentisterie low cost, low qualité, big arnaque !

 

dentistes low cost
 
 
Des plaintes à gogo (sans jeu de mots), du sur-traitement systématique avec des matériaux de qualité incertaine, des patients qui ont réglé des milliers d’euro d’avance avant le moindre soin, des « centres dentaires » qui mettent la clé sous la porte avec le magot, des « dirigeants » sans vergogne qui se victimisent dans les médias sans la moindre compassion pour les vraies victimes, leurs victimes… on se croirait revenu au bon temps des prothèses mammaires PIP.

Pourtant nous n’avons eu de cesse de dénoncer ici ces « usines à dents » aux tarifs si
alléchants, ces bienfaiteurs de l’humanité qui créent à tour de bras des associations loi 1901 à but non lucratif pour s’en mettre plein les poches, ces chaines de réparation rapide à la Carglass qui promettaient beaucoup mieux et beaucoup moins cher que les méchants dentistes libéraux « qui sont trop chers ».

Et tout cela avec la complicité active de « journalistes » friands de sensationnalisme et de recettes publicitaires ainsi que des pouvoirs publics trop heureux de participer à la démagogie ambiante (le dentiste c’est cher…)

  • Comment peut on croire qu’il est possible de pratiquer des tarifs 3 fois moins élevés que dans les cabinets de ville sans rogner sur la qualité des matériaux utilisés, sans sur-traiter à outrance, sans s’affranchir de certaines règles d’hygiène, en respectant les normes ubuesques d’aujourd’hui si ce n’est en s’asseyant sur le respect de l’humain ?
  • Comment penser que des dentistes salariés, souvent peu expérimentés, à qui l’on impose des chiffres d’affaire mensuels 4 fois plus élevés que la moyenne des cabinets dentaires français et dont les plans de traitement sont élaborés par d’autres, puissent exercer dans les règles de l’art et en respect de la déontologie médicale ?

Les scandales de la dentisterie low cost étaient prévisibles, annoncés, la profession n’a cessé d’alerter les autorités compétentes sur les dérives mercantiles de ces centres dentaires dirigés par des « investisseurs » dont le seul souci est le retour sur investissement, les centaines de milliers d’euro ne coulent pas à flot -uniquement- pour le bien-être et la santé bucco-dentaire des français.

Aujourd’hui on y est !

On peut parier que les encenseurs d’hier seront les contempteurs de demain mais pas la peine de compter sur un improbable mea culpa journalistique ou ministériel : de toute manière, le dentiste c’est trop cher !

 
 

 


2 commentaires pour : “Dentisterie low cost, low qualité, big arnaque !”

  1. colzaNo Gravatar dit :

    Voici la conclusion d’un article , qui rejoint en tout point l’analyse ci-dessus

    http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Vu-dans-la-presse/14147-Des-patients-d-Ile-de-France-victimes-de-dentistes-low-cost

    « …. Depuis 2009, les escrocs ont pu opérer grâce à une faille réglementaire. Nul besoin d’avoir une autorisation pour s’installer, une simple déclaration suffit. Malgré « des preuves accablantes », le ministère de la Santé et l’Agence régionale santé sont, pour l’instant, restés sourds aux alertes lancées par la profession. »

  2. Soins DentairesNo Gravatar dit :

    En plus d’induire en erreur les patients, qui sont souvent persuadés qu’on peut avoir la même qualité pour moins cher, c’est effectivement un problème de santé publique à moyen terme.

    Les patients finiront par aller chez un « vrai » dentiste que lorsque leur dentition sera irrécupérable !

    On avance vers un système à l’américaine et ce n’est pas rassurant.

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!