« Dis maman, c’était quoi la médecine libérale ? »

 

Les médecins libéraux discutent de leur nouvelle convention avec l’assurance maladie depuis plusieurs semaines.

Le projet  qui doit servir de base à la négociation finale stipule que la rémunération des médecins libéraux ne serait plus uniquement basée sur le nombre d’actes mais aussi sur la qualité de leur prestation.
Quand on sait que qualité en langage sécu signifie « le moins cher possible » il y a du souci à se faire.
Les médecins seraient donc payés à la performance en fonction de l’atteinte de certains objectifs de santé publique.

Le problème là encore étant de savoir ce que seront les objectifs de santé publique et surtout qui les fixera.

Étant donné la profondeur du gouffre du déficit de la sécurité sociale on peut se demander si bientôt il ne sera pas risqué de se rendre chez son médecin.
Parce que après moins de médecins, moins de médicaments remboursés, moins de maladies prises en charge, la prochaine étape risque d’être moins de malades.

Une petite suggestion pour la rémunération à la performance : pourquoi ne pas ouvrir le système et l’étendre aux fonctionnaires et autres ronds de cuir si prompts à vouloir imposer aux autres ce qu’ils refusent pour eux-même ?

source : Le Figaro.fr

 


Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!