Elections = piège à c*** qu’il disait…

 

Et pourtant le 16 décembre les professions de santé vont élire leurs représentants aux URPS (unions régionales des professions de santé) qui seront les interlocuteurs des ARS (agence régionales de santé) créés par la loi HPST de 2009.

Cette élection permettra par ailleurs d’avoir une idée de la représentativité des principaux syndicats qui enfoncent défendent notre profession.

Bien sûr personne n’est dupe : les périodes avant élections sont propices aux promesses en tout genre, plus démagogiques les unes que les autres, et qui selon la formule n’engagent que ceux qui les croient.

Malgré tout, entre immobilisme assumé, utopies irréalistes et promesses intenables il faudra faire un choix. Et oui, choisir ! Parce que dans la vie, tout est question de choix.

Un vote massif de la profession (on peut toujours rêver non?) démontrerait que les chirurgiens-dentistes en ont assez de la campagne de désinformation et de dénigrement menée à leur encontre depuis des mois, assez de pratiquer des actes  » normes 2010  » avec des tarifs de 1986 et des contraintes ubuesques, assez de la dévalorisation de l’exercice libéral, assez de la main-mise rampante par les mutuelles sur la santé bucco-dentaire par le biais de protocoles illégaux.

Il montrerait surtout à nos vaillants syndicats que l’époque de l’adhésion en toute confiance est révolue et que la profession en contre-partie de son obole demande maintenant des résultats.

Ceci afin d’éviter qu’à l’aube de la signature de la nouvelle convention ne se reproduise le marché de dupes imposé par celle de 2006 (ASM exponentiel, non revalorisation pourtant actée, etc…) : il arrive un jour, quand la maison brûle, où il faut savoir mettre ses forces en commun plutôt que de tirer sur les voisins.

Si ce n’était pas le cas il y a fort à parier qu’il faudra plus que de belles paroles et quelques petits avantages pour inciter les jeunes confrères à se syndiquer et les plus anciens à ne pas déserter en masse.

A bon entendeur…

 


1 commentaire pour : “Elections = piège à c*** qu’il disait…”

  1. […] de Santé) créées sous la houlette de WonderRoselyne, la femme aux 700 millions, lors de la loi […]

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!