Été caniculaire = chaude rentrée ?

 

 
 
Beaucoup d’actualité dans la profession ces derniers mois et pourtant peu de publication ici, la faute à un sentiment de lassitude et de dégoût.

Dégoût face à la politique de santé version Marisol Touraine.

Démagogie et sectarisme comme seule boussole, mépris et autoritarisme vis à vis des professionnels de santé, cela avec le succès que l’on connait : la régression de notre système de santé dans tous les classements internationaux.
Les électeurs fort heureusement lui ont manifesté leur amour lors des législatives mais le mal est fait, les français en paieront les conséquences même s’ils ne le réalisent pas encore.

Dégoût encore
de voir que la nouvelle politique « version mains propres » recase et continue à entretenir grassement des gens unanimement détestés qui ont fait tant de mal au pays en si peu de temps.

Grande lassitude aussi devant la lente et inexorable dégradation de la profession de chirurgien-dentiste, avec l’arrivée imminente des praticiens à diplômes pochette surprise, chair à canon providentielle pour les usines à dents, pardon « centres de santé dentaires » qui fleurissent comme la vérole avec la bénédiction tacite des autorités.
A croire que le scandale Dentexia n’a jamais existé.

Lassitude encore devant le manque d’ambition pour la santé bucco-dentaire que l’on pressent chez les nouveaux décideurs.
On peut sans jouer les Cassandre pronostiquer que la démagogie et le court-termisme prévaudront sur de vrais moyens pour entrer dans la dentisterie du XXIème siècle.

Le tout sur le dos des professionnels, éternels boucs émissaires des politiques désastreuses d’apparatchiks déconnectés à qui on ne demande jamais de comptes, et au détriment de patients désinformés qui paient toujours plus pour avoir moins.

A ce propos il faudra bien qu’un jour la lumière soit faite sur les conflits d’intérêts, pour ne pas dire la collusion, entre politiques et mutuelles.
Il arrive un moment où cela commence à se voir.
Et l’on comprend mieux à la lumière d’aujourd’hui certains empressements…

Peut être que ce serait aussi aux français de s’informer et de dire s’ils veulent être soignés en 2017 comme en 1970 et d’en tirer les conséquences.
Faudrait il encore vouloir sortir du schéma « lutte des classes » si cher à certains et réfléchir avec son cerveau plutôt que devant télé Venezuela.

L’arbitraire « règlement arbitral » ayant été repoussé d’un an, reprise des « négociations conventionnelles » (dont il reste au moins le nom) avec les chirurgiens-dentistes en septembre.
En espérant sans trop d’illusions que l’héritière de Marisol Touraine soit de meilleure compagnie.

Bonnes vacances quand même et gaffe aux mst estivales, sortez couverts ! 😉

 
 

 


Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!