Fin de la liberté d’installation pour les infirmières. A qui le tour ensuite ?

 

A compter d’aujourd’hui il n’est plus possible à un(e) infirmier(e) libéral(e) de s’installer n’importe où en France.

Suite à l’accord signé en septembre dernier par leurs syndicats « représentatifs » et en contre-partie d’une revalorisation de 5,3% de leurs tarifs et de quelques aides « incitatives » à l’installation (3000 euros maxi!) en zône « sous-dotée », c’en est donc fini de la liberté d’installation.

On sera quand même rassuré de savoir que la sécurité sociale prendra en charge « une partie des cotisations d’allocation familiale ».

On apprend aussi que pour les médecins les mesures de régulation incluses dans le projet de loi HPST de Roselyne Bachelot sont renvoyées à 2012. Sursis avant exécution ?

source: les Echos

Quelques réflexions personnelles:

  • 5,3% de revalorisation sur des actes scandaleusement sous-cotés, c’est royal! On peut supposer que les représentants syndicaux signataires, eux déjà installés où ils l’ont souhaité, renonceront à appliquer cette revalorisation par solidarité avec leurs collègues « contraints ». Ou par décence.
  • Et on applaudira des deux mains ceux qui quitteront leur installation actuelle pour aller dans des zônes  » très sous-dotées »  « dans le but de corriger des déséquilibres démographiques susceptibles de mettre en danger le principe d’égalité d’accès aux soins » . C’est ça la cohérence de l’engagement syndical.
  • La « prise en charge d’une partie des cotisations d’allocation familiale » n’est pas sans rappeler la prise en charge d’une partie des cotisations maladie des chirurgiens-dentistes (ASM) ou des médecins secteur 1, corollaire de leur conventionnement. On sait ce qu’il en est advenu.
  • Il est préférable de réfléchir à deux fois avant de donner possibilité de parler en son nom à des gens, surtout quand ils sont vieux et que l’on est jeune. Quitte à payer un peu plus cher sa RCP ou à ne pas profiter de conseils avisés. La clairvoyance dont a fait preuve la génération précédente dans le domaine des retraites ou du numérus clausus est suffisamment explicite.
  • Des professions qui s’apparentaient  plutôt à des « vocations » sont en train de devenir tellement contraignantes et administrées que l’on est obligé d’aller recruter dans la communauté européenne. Seul problème: une fois installés et confrontés au système les confrères étrangers n’ont qu’une envie : repartir.
  • Avec une bonne dose de démagogie on va loin, en syndicalisme comme en politique.

 


19 commentaires pour : “Fin de la liberté d’installation pour les infirmières. A qui le tour ensuite ?”

  1. SophieNo Gravatar dit :

    Ils ont échoué pour les médecins, ils s’attaquent à plus faible et moins solidaire…
    Qui va avoir envie de partir travailler loin de chez lui, avec de plus en plus de responsabilité pour un salaire moyen?

  2. Dr G.No Gravatar dit :

    C’est ce que nous sommes nombreux à penser : les professions de santé qui paraissent encore attirantes pour les jeunes vivent sur leur image d’antan. Dans quelques années, une fois que les nouvelles contraintes commenceront à réellement être connues, il sera difficile de trouver des candidats ou alors une fois les études terminées ils iront exercer ailleurs.
    Perso dans mes connaissances je ne connais AUCUN professionnel de santé qui pousse ses enfants dans cette voie. Et encore moins chez les infirmières libérales qui pourtant aiment leur métier.

  3. roosseeeNo Gravatar dit :

    allez un petit avis d’assistante dentaire!

    salut Dr G, ça faisait longtemps!

    pour les inf, histoire de leur remonter un peu le moral, mais juste un peu, elles sont déjà bien plus solidaires que les AD, leurs syndicats sont aussi plus forts.
    je suis persuadée au fond de moi, qu’elles réussiront à se faire entendre, voire au moins à touver une autre alternative, genre si mariée et enfants à charge etc… , elles n’auront peut-être pas besoin de partir aussi loin…disons un peu comme les profs…mais bon, j’dis ça par feeling! les choses sont en train de changer, mais ne sont pas définitives pour autant.après on paye les erreurs de 20 ans en arrière avec leur histoire de pénurie.Allez courage!

    pour les AD, ça va être plus dur d’avancer,on n’a pas grand chose de solide et de fort….et notre syndicat n’a pas l’air d’exister….et les AD n’ont pas le courage de se réunir, et elles dépendent aussi des CDs qui eux n’estiment pas tous nécessaire de voir les ADs évoluer, ce qui pénalisent les CDs qui aimeraient travailler avec des ADs plus pro, ayant le droit d’accomplir plus d’actes(genre empreintes, radios, détartrages,etc…).enfin un jour viendra, quand Roselyne aura compris.j’ai un peu de mal à croire que dans sa famille il y ait des dentistes.rien que notre niveau théorique scolaire actuel est nul,et pour la formation pratique,celles qui n’occupent qu’un poste de secrétaire sont loin d’avoir la chance de découvrir le quatre main , c’est pour dire.

    enfin le mot progrés exite, lui , alors tous les espoirs sont permis!

    bon courage à tous les pro du médical (personnel y compris)
    (hé! dentiste c’est médical aussi)

  4. roosseeeNo Gravatar dit :

    ooooh, je voulais dire: « le mot progrès existe »
    ra toujours ces erreurs de frappe!

  5. Dr G.No Gravatar dit :

    @ rosseee : le problème dans nos professions c’est que les syndicats représentatifs sont plus ou moins complices du pouvoir et pour préserver leurs intérêts à court terme ils signent n’importe quoi.
    Tant pis pour les plus jeunes .
    Et chez les dentistes, on sait de quoi on parle … 🙁

  6. roosseeeNo Gravatar dit :

    c’est très triste
    en plus on est dans la santé
    on devrait avoir le « devoir » de mettre les moyens en place pour prodiguer des soins de qualité.c’est une responsabilité de premier « ordre » et ça devrait passer avant les petits avantages égoïstes…..(j’suis dure là), mais quand ça bloque les soigneurs conscencieux et responsables (ainsi que leurs équipes), c’est pas bien!

    au final ce sont les patients qui en subissent les conséquences!

    merci Dr G.

  7. roosseeeNo Gravatar dit :

    ben alors Dr G, t’as pas encore fini de taper le sujet sur Marc apap….

    on va même pas pouvoir lui souhaiter sa fête…

    dépêche toi vite!!!

    toi au moins tu as l’air de savoir … »qui est Marc apap »!

  8. Dr G.No Gravatar dit :

    Sujet assez long donc en plusieurs parties.
    La patience, une des qualités fondamentales de l’AD … 😉

  9. roosseeeNo Gravatar dit :

    tss tss tsssss
    je crois que Marc est en train de corriger ses fautes d’orthographe…(il n’a pas le courage de mon ridicule)!

    sinon pour la patience, je n’en manque pas, mais dans mon boulot d’AD, je m’affaire au lieu de patienter (pas le temps de me tourner les pouces, dix mille trucs à faire, je dirais que c’est plutôt la course)….vois-tu?

    mais là les cocos, vous faites drôlement patienter…..

    bon, je reviens dans une semaine, je vais aller lire dentissimo sur eugenol, apparemment, il est en Alsace.j’aimerais bien savoir si ses AD ont une formation spéciale??? je vais guetter les offres d’emploi provenant de son secteur!

  10. roosseeeNo Gravatar dit :

    bon, je viens de lire le sujet sur dentissimo et son hypnose.

    hier ça a cassé dur, et enfin aujourd’hui le bon esprit se fait lire,ouf!
    je trouve affolant parfois, comme il est facile de critiquer négativement alors qu’on ne connaît pas ou qu’on est dans l’ignorance…et ceux qui sont constructifs dans leurs propos se font toujours discrets ou s’abstiennent de tout commentaire, alors qu’on aurait aussi besoin de leur point de vue pour équilibrer le débat…

    bref, en lisant tout à l’heure, ça m’a donné une idée..tout à coup l’ampoule au-dessus de ma tête s’est allumée…(je suis bien dans la partie HUMOUR, n’est-ce pas Dr G?)

    pour que les AD aient enfin le droit de faire des empreintes et des radios, on pourrait peut-être hypnotiser madame la ministre, non???
    et pour en revenir aux infirmières, car c’est un peu leur fil, ben , elles font pareil….

    bon, j’ai bien dit humour!

    toutefois ceux qui expérimentent font avancer et ça demande du courage
    ceux qui sont réticents ou méfiants freinent les avancées (qui parfois vont à la dérive)
    on a donc besoin des deux!!!

    (ceci-dit interdire la prise d’empreinte ou de RX aux AD c’est un peu comme être en l’an 400…)

    chalut!

  11. roosseeeNo Gravatar dit :

    c’est bien Dr G,
    tu nous mets l’eau à la bouche et avec des matériaux à empreinte en plus!!!
    ça s’enchaîne plutôt bien.
    tu es doué, trop fort!

  12. Dr G.No Gravatar dit :

    @roosseee: je n’y suis pour rien, je ne fais que retranscrire, tout le mérite revient à Marc Apap (texte et photos)

  13. roosseeeNo Gravatar dit :

    j’ai fini par retrouver sa trace
    il m’a l’air de s’être reconverti dans la vidéo…..

    http://www.eugenol.com/sujets/384886-aae-09?page=1#post_421572

    huuuumm

  14. roosseeeNo Gravatar dit :

    alors on joue à cache-cache?

    après :
    qui est Marc Apap?
    où est donc Marc?(en formation avec guesch patty)

    on a:mais où est donc passé le sujet de Marc?
    j’aimais bien les produits dans la boîte rose,c’était joli !!!!

    en tout cas, comme ça, je suis la seule pour le moment à avoir réussi à déposer un commentaire dans le sujet « IDS de Marc.
    ça ressemble à un tour de magie…..

  15. Dr G.No Gravatar dit :

    Mmmm, roosseee, tes commentaires sont parfois… comment dire… elliptiques… 🙂

  16. roosseeeNo Gravatar dit :

    attends,
    là, faut que je cherche le dico..!!!!

  17. Dr G.No Gravatar dit :

    🙂 🙂

  18. roosseeeNo Gravatar dit :

    tiens un lien pour un peu plus de culture…!!!

    http://www.larousse.fr/encyclopedie/#larousse/28306/10/elliptique

    j’aime bien l’expression  » synthétise hardiment »

    et pourtant je n’hypnotise pô….

  19. […] Sans être Madame Soleil on peut pronostiquer dans les semaines à venir une « bronca » de la » base « envers les « syndicats représentatifs » qui les engagent, pour d’obscures raisons de profits personnels et de vision court terme, dans des chemins chaotiques, les infirmières libérales en ayant fait les frais récemment. […]

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!