IDS 2009 / IDS / COLOGNE 24-28 MARS 2009 PAR LE Dr MARC APAP (2ème partie)

 

  • Matériaux à empreintes et accessoires

La renommée de l’Expasyl a dépassé depuis longtemps les frontières de l’hexagone. Acteon en propose désormais une version parfumée à la fraise, des carpules de plus grande capacité et des canules légèrement pré-courbées. Pas de quoi fouetter un chat tout de même.

Astucieux a priori, le PULLover chez Hahnenkratt : une mini-chaussette que l’on enfile sur le moignon puis que l’on retourne sur la gencive. La capacité d’absorption des fluides sanguins et buccaux de ce matériau tissé élastique serait exceptionnelle.

Le Neo-zélandais Triodent, spécialisé jusqu’à présent dans les matrices pour composite et anneaux écarteurs (V-Ring commercialisé par WAM en France) propose le Trio Tray, porte-empreinte sectoriel jetable à armature métallique, plus rigide que ceux en plastique habituels.

Sur un petit stand américain, un souriant hispanique explique fièrement le fonctionnement de sa nouvelle invention : un énorme malaxeur d’alginate, aussi clinquant qu’un juke-box des années 60. Tout s’effectue de manière automatique : la poudre tombe dans le bol, l’eau exactement dosée ensuite, puis l’ensemble tourne lentement. Il suffit de presser la spatule sur les parois pour obtenir un mélange parfaitement onctueux.

Plus sérieusement, chez Kettenbach, je découvre un nouveau matériau à mi-chemin entre le silicone et le polyéther : l’Identium est disponible en version medium ou soft en cartouche pour malaxeur automatique, un peu comme l’Impregum (3M ESPE). Sa consistance m’a paru très intéressante. GC de son côté, commercialise également un produit hybride du même genre en cartouche pour malaxeur automatique, l’EXA’lence.

Coltène Whaledent nous apprend que son silicone Affinis résiste désormais à la chaleur de l’autoclave : vous pouvez ainsi stériliser vos empreintes avant de les envoyer chez le prothésiste ! Les light precious couleurs argent et or sont maintenant disponibles en « nano-doses ». Munies d’un embout mélangeur ad-hoc, elles s’utilisent sur un pistolet à composite pour une plus grande maniabilité.

  • Endodontie

L’endodontie est sans doute la discipline la plus exigeante de notre spécialité. Et je suis sûr que comme moi, vous rêvez d’un système qui vous rende la tâche plus facile. Malheureusement, ce Graal n’existe pas encore. Cela n’empêche pas les fabricants de se démener.

Au rayon des petits accessoires, j’ai découvert chez KKD des clamps noir mat assez sympas pour éviter l’éblouissement.

Chez American Dental Systems, une société allemande importatrice de produits US, une digue épaisse sans latex qui, d’après le représentant, résiste aux solvants, ainsi que des pinces ultrafines en titane pour retirer des instruments brisés dans les canaux.

Morita, dont le Root ZX semble être le localisateur d’apex le plus fiable de la planète, nous offre un bien joli nouveau modèle, le Root ZX mini, plus petit et décliné en rouge, vert, bleu ou blanc nacré, avec semble-t-il, les mêmes fonctionnalités que son aîné.

Sur le stand américain Miltex, j’ai pu voir les Liberator dont j’avais découvert l’existence il y a quelques années en consultant le catalogue Henry Schein USA. On se demande comment ces instruments sans aucune spire peuvent élargir efficacement les canaux.

J’aurais aimé avoir en main les Lightspeed de chez Discus, mais je ne les ai pas trouvés.

Le suisse FKG commercialise désormais une lime rotative courte à pointe active pour les reprises de traitements canalaires. Heureuse initiative, car celle adoucie des Race a bien du mal à pénétrer les pâtes un peu dures. Sybron Endo, dont les Twisted Files ont fait une entrée plus que discrète chez nous – à 20 € la lime, on peut le comprendre – commercialisent une nouvelle série d’instruments de numéros 30, 35 et 40 pour compléter ceux de 25 seuls disponibles jusqu’à présent. Fabriqués dans un alliage de Ni-Ti torsadé et non usiné, ils sont extrêmement résistants à la fracture, mais leur capacité de coupe à la pointe n’est pas très élevée.

Je suis bien sûr allé voir le stand Micro-Mega dont les Revo S, que j’apprécie beaucoup, sont déjà commercialisés depuis plusieurs mois.

Komet, lui, vient de sortir une nouvelle série de limes Ni-Ti, les AlphaKite. Le système proposé pour l’instant ne comprend que 5 instruments : deux limes 25 et deux 30 en conicité 4 et 6 % , ainsi qu’une autre très courte et pointue pour ouvrir l’entrée des canaux. J’ai pu les tester en avant-première dans mon cabinet. Elles ont une bonne capacité de coupe et une excellente résistance mécanique. Mais selon moi, il manque au minimum un lime numéro 20 pour compléter la séquence.

N’ayant pas encore eu l’occasion de m’en servir en France, j’ai profité du salon pour essayer l’Endo-Express et les SafeSider (EDS) dont tout le monde parle tant. Sur le stand, j’ai préparé plusieurs canaux sur dents extraites. J’ai été bluffé par la souplesse des limes et l’efficacité du système. Seul bémol, une séquence un peu compliquée, où se succèdent instruments en acier puis en Ni-Ti, et l’obligation d’employer un foret Peeso sur contre-angle classique en cours de route.

Dentply Maillefer, dont le slogan était c’est année « We know endo », présentait discrètement de nouvelles GT Series Rotary Files. Je les ai testées avec leur combiné contre-angle-moteur-localisateur d’apex XSmart Dual/S dans un canal en plastique à double courbure. Bien qu’elles aient conservé le même nom, ces limes n’ont plus rien à voir avec le système proposé il y a quelques années par S. Buchanan. Elles sont fabriquées dans un nouvel alliage de Ni-Ti extrêmement solide, le M-Wire. La séquence est un peu bizarre, car il n’y a que des numéros 20, 30 et 40. Il paraît que ça suffit, mais quand même, c’est un peu déroutant.

Le XSmart Dual/S, qui fonctionne aussi sans la fonction localisateur d’apex, offre une sécurité étonnante. Même en forçant avec la première lime, celle-ci est ressortie intacte et le canal absolument pas déformé. Les instruments de plus gros diamètre, que j’ai poussés jusqu’à l’apex, ont quand même effacé la dernière courbure. Dommage que l’interrupteur, qui se trouve sur le dessus à l’arrière du contre-angle, soit aussi dur et peu pratique à enclencher.

La firme VDW dont les MTwo sont commercialisés en France par Dentsply, présente un combiné fouloir réchauffeur et extrudeur de gutta chaude, le Beefill two in one.

Pour ceux que cette méthode d’obturation rebute, l’allemand propose le Mtwo Master, en tous points semblable au four pour Thermafil (Dentsply), mais adapté à des obturateurs conçus pour la préparation aux Mtwo.

Le plus inattendu, c’est le VDW Ultra, petit appareil à ultrasons uniquement dédié à l’endo. Point de réservoir associé à ce dispositif : il n’est conçu que pour agiter une solution d’irrigation introduite dans le canal à la seringue, et, avec des inserts spéciaux, à ouvrir l’entrée des canaux ou retirer des instruments fracturés. A l’heure où les principaux fabricants de détartreurs à ultrasons proposent des inserts endodontiques adaptables sur des systèmes que presque tout le monde possède déjà, on se demande qui serait tenté par cet ovni.

Plus simple, mais qui sait, pas moins efficace, le Canal Brush de chez Coltène Whaledent se décline maintenant en plusieurs tailles et couleurs différentes. Rappelons que cet sorte de plume de plastique souple se fixe sur un contre-angle et permet, en tournant, d’activer une solution antiseptique dans le canal.

J’avais déjà vu il y a deux ans un combiné fouloir-pistolet à gutta sans fil chez MetaBiomed, l’E&Q Master. Un autre coréen, B&L Biotech, propose un système identique, le SuperEndo.

Enfin, pour en terminer avec les matériaux d’obturation, signalons la commercialisation par Sybron Endo, de tuteurs enrobés de Resilon, rebaptisé Realseal par le fabricant américain, sur le même principe que les Thermafil (Dentsply). Quant à Coltène Whaledent, il sort une version à prise rapide de sa Gutta Flow, présentée en capsules roses au lieu de vertes.

A SUIVRE …

 


1 commentaire pour : “IDS 2009 / IDS / COLOGNE 24-28 MARS 2009 PAR LE Dr MARC APAP (2ème partie)”

  1. Daily News About Mars : A few links about Mars - Wednesday, 29 April 2009 15:06 dit :

    […] IDS / Cologne 24-28 mars 2009 par le Docteur Marc Apap (2ème … […]

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!