L’avenant à la convention dentaire 2012 est signé !

 

Et la montagne accoucha d’une souris.

L’avenant à la convention dentaire de 2006 a donc été signé par la seule Cnsd.

La Fsdl qui participait aux négociations n’a pas signé jugeant les avancées obtenues insuffisantes, voire insultantes.

Quant à l‘Ujcd dont les nouveaux dirigeants semblent avoir pris la mesure de la calamiteuse signature de 2006, elle a préféré ne pas participer aux discussions estimant que les pré requis n’étaient pas remplis.

Nouvelles mesures :

Consultation a 23 euros (déjà actée en 2006 !),  un genre de bbd pour la femme enceinte, revalorisation de quelques euros du bbd chez les enfants, une rémunération (75€ !) pour les journées de garde, un nouveau devis conventionnel, une incitation financière pour les installations dans les déserts médicaux, et la mise en œuvre de la CCAM à terme.

Bref rien qui ne bouleversera notre exercice quotidien, quelques mesurettes comme la consultation à 23 € déjà actée dans la convention de 2006 et jamais respectée par les caisses.

Ah si, une nouvelle usine à gaz avec un devis distinguant prix de vente et prix d’achat de nos prothèses, à moins que ce ne soit l’inverse: la simplification administrative est en marche.

La Cnsd justifie cette signature sur son site internet en expliquant qu’il fallait se mettre à l’abri d’un éventuel changement de majorité:
« Il était impératif de signer avant les présidentielles pour nous mettre à l’abri d’une alternance possible.
Qui songera, au lendemain des élections, à remettre en cause un avenant qui vient d’être signé par l’UNCAM, l’UNOCAM et le Syndicat majoritaire ? »

Il est sûr que cela aurait été dramatique.

A la trappe donc le « doublement des soins conservateurs sinon rien » que l’on fait miroiter à la profession depuis plusieurs mois.

Ainsi les chirurgiens-dentistes continueront à pratiquer des actes chirurgicaux à 33 € et des soins conservateurs conformes aux données acquises de la science pour des queues de cerises.

Plutôt que d’accepter des miettes en se disant que c’est toujours ça de pris, sûrement remises en question dans 6 mois au nom de la réalité économique ou parce que nous sommes des nantis, il faut poser une bonne fois pour toute la question:

les français ont-ils droit à des soins dentaires de qualité, aux standards actuels, en y mettant les moyens nécessaires ou doivent-ils se contenter de la dentisterie de 1970 que leur offrent aujourd’hui leurs cotisations sociales ?

L’occasion aurait été belle en faisant front commun avec les deux autres syndicats représentatifs d’envoyer clairement le message à cette majorité _ ou à la suivante _ que les chirurgiens-dentistes français ne sont plus d’accord pour travailler en 2012 au tarif de 1988.
Et de demander sans ambiguïté de mettre des moyens dans la santé bucco-dentaire de nos concitoyens… ou de justifier de ne pas le faire.
Il suffisait pour cela de se lever ensemble, de poser le stylo et de dire poliment au revoir.
L’honneur aurait été sauf.

Mais il eut fallu un minimum de courage et la volonté de sortir du schéma habituel de pensée qui est que c’est mieux que si c’était pire.

Seuls un rééquilibrage et une union de toutes les composantes de la profession pourront maintenant nous tirer vers le haut autour d’intérêts communs et réalistes pour nous et ceux pour qui nous travaillons, à savoir les patients.

Si les divers représentants de la profession ne sont pas capables de s’entendre au moins sur le postulat de départ, ce n’est pas demain la veille du grand soir…

Et pourtant c’est la loi de la démocratie, la majorité s’est exprimée.
Oui, car la Cnsd est encore le syndicat majoritaire de la profession… et depuis très très très longtemps.

Mais il paraitrait que nous sommes à l’heure du changement: les prochaines échéances électorales risquent d’être rudes pour ceux qui s’y voient déjà… ou encore.

Il serait vraiment dommage de ne pas voter aux élections de la Carcdsf qui se profilent.

 

 


2 commentaires pour : “L’avenant à la convention dentaire 2012 est signé !”

  1. […] nouveau devis dentaire, conséquence de l’avenant signé par la cnsd avant les élections présidentielles devrait voir le jour fin 2012 début 2013 apprend-on sur leur […]

  2. […] ne boudons pas notre joie : acté dans la convention de 2006, officialisé grâce à l’avenant 2012, en vigueur en 2013, c’est mieux que si c’était […]

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!