Le « dentiste conseil » d’une mutuelle n’a aucun conseil à donner

 

Une petite mise au point glanée dans la dernière Lettre de l’Ordre : le dentiste « consultant » d’une mutuelle n’a aucune des prérogatives du dentiste « conseil » de la cpam.

Lui communiquer directement quelque document, radio ou justification d’un traitement futur ou réalisé revient à trahir le secret médical.

Il appartient donc au patient, s’il le souhaite, de transmettre lui-même ces documents à l’inquisition mutualiste.

Une autre bonne raison de remettre à leur place ces mutuelles qui s’immiscent toujours plus dans la relation patient-praticien et proposent encore en toute illégalité des remboursements différents à leurs adhérents selon qu’ils se font soigner dans ou hors leurs protocoles.

Protocoles eux mêmes toujours illégaux tels les protocoles mgen/mfp/cnsd

Il est utile de rappeler que malgré l’intense lobbying des assureurs et le désir non dissimulé de nos très chers députés (désavoués une fois encore par le Conseil Constitutionnel qui a supprimé l’article 54 de la loi Fourcade) de modifier le code de la mutualité, suite à la condamnation définitive de la MGEN, le remboursement différencié des patients pour une même prestation est toujours interdit.

A quand la stricte application de la loi par les mutuelles ?

Il y a fort à parier que les procédures qui se multiplient et les condamnations financières qui en découleront feront entendre raison à celles qui se croient au dessus des lois.

Bonne rentrée à tous.

 


3 commentaires pour : “Le « dentiste conseil » d’une mutuelle n’a aucun conseil à donner”

  1. DERSOTNo Gravatar dit :

    Plutôt que de dépenser des fortunes dans une campagne de presse qui a eu aucun impact, le CNO devrait avec notre argent, se payer des pages entières de pub pour expliquer au français l’illégalité dans laquelle se complaisent les mutuelles qui leur coûtent de plus en plus cher, pour des remboursements souvent pas à la hauteur de leur attente dès qu’il s’agit de HN (parodontie, orthodontie de l’adulte, implant, occluso, …).

    • Dr G.No Gravatar dit :

      J’ai comme la vague impression que le CO n’a envie de se fâcher avec personne.
      De toute manière nous sommes une profession qui a toujours manqué de virulence lorsqu’on l’attaque donc peu de risque que ça s’arrête.

  2. Dr SNo Gravatar dit :

    Merci pour l’article et pour ce blog 🙂

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!