LA MORT PROGRAMMÉE DE LA MÉDECINE (DENTISTERIE) LIBÉRALE ?

 

Un récent article du figaro.fr révèle que seulement 10% des nouveaux inscrits au tableau de l’ordre des médecins le sont en libéral (source: Conseil national de l’ordre des médecin)

Près des deux tiers choisissent le salariat et les 22 % restants font des remplacements.

Etonnant non, au pays des 35 heures et des rtt ?



En extrapolant au secteur dentaire – ou en discutant avec de jeunes diplômés –  on peut supposer que les chiffres, un peu moins catastrophiques, suivent une tendance identique.

Et les déserts médicaux tant annoncés se profilent à l’horizon, le médecin de famille ou le dentiste du village seront bientôt protégés dans des jardins zoologiques et on favorisera leur reproduction.

Mais le plus étonnant c’est que certains s’en étonnent (ou semblent s’en étonner…)

La politique à courte vue des gouvernements successifs, avec le numérus clausus drastique imposé depuis les années 80 au prétexte de limiter les dépenses en limitant l’offre de soins, et le corporatisme des ordres défendant leur pré carré ont mené à cette impasse.

Et ce ne sont pas les contraintes administratives et réglementaires exponentielles, la judiciarisation croissante de la société et des tarifs de soins dignes du tiers-monde qui tendront à  inverser la tendance.

Allons, tout cela n’est pas si grave, on a quand même le modèle social quelemondeentiernousenvie …

 


Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!