Négociations conventionnelles : on parie qu’il n’y a plus de sous ?

 

Les menteurs le retour

 
 
 
 
Le 22 septembre débutent les négociations conventionnelles entre les chirurgiens-dentistes et la sécurité sociale.

La ministre a déclaré il y a quelques mois « si j’avais un milliard je le mettrais dans les soins dentaires ».

Le milliard, elle l’avait mais ce sont les médecins qui l’ont eu, donc aujourd’hui y en a plus.

C’est bête, hein, on y était presque.

Bah, comme nous avons une confiance inébranlable dans le politique et dans les moulins à vent, on se contentera de 500 petits millions.

A moins que ce gouvernement, comme les précédents d’ailleurs, n’ait rien à faire de la santé bucco-dentaire des français.

Évidemment il est plus simple de répéter en boucle que « le dentiste c’est cher » que de revaloriser les remboursements sécu des patients, inchangés depuis 1988.

Donner les clés de la santé aux mutuelles est probablement plus rentable, politiquement bien sûr, que d’améliorer la vie sociale des « sans dents »…
 
 

 


Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!