Facile de ne plus casser d’instruments NiTi…

 

… en endodontie !

Il suffit pour cela de lire l’article, sous la plume des Prs Machtou, Lumlay et de l’éminent et non moins sympathique Stéphane Simon, dans le dentoscope de septembre (page 3).

Après un résumé des objectifs du traitement endodontique :

  • désinfection du tiers apical,
  • respect du trajet canalaire,
  • économie tissulaire

et de la méthodologie d’utilisation conventionnelle du système Protaper, les auteurs présentent une technique « hybride » qui associe rotation continue mécanique et mise en forme apicale manuelle.

Le but de cette technique combinée étant d’augmenter la sécurité d’utilisation des instruments Niti .

Nul doute que la réduction de la fracture instrumentale qui devrait en découler rassurera les nombreux praticiens échaudés par la fragilité (relative) de ce que l’on annonçait alors comme la panacée endodontique.

Preuve s’il en était besoin que technologie et marketing ne peuvent se substituer à l’apprentissage et à la compréhension d’un nouveau système, fut-il révolutionnaire.

 


Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!