Pourquoi aller à l’ADF ?

 

meeuuuhhh

Cet article à 3 ans (2009) : comme nous sommes plutôt flemmards et qu’il est plus d’actualité que jamais nous le remontons dans son intégralité !

Faut dire qu’en 3 ans la situation ne s’est pas améliorée pour la dentisterie française, loin s’en faut :

Nouveau devis à vomir à venir, gouvernement d’amateurs dont la seule ligne de conduite est de flatter (vainement vu les sondages) le plus grand nombre, nouvelle méprisante ministre dont l’impopularité chez les médecins a déjà atteint des niveaux historiques en un temps record et il y a fort à parier qu’après notre passage dans sa démago-moulinette la chirurgie dentaire en France ressemblera à Waterloo morne plaine…

Et pourtant la Grand Messe de la profession,  l’ADF, se profile à l’horizon et nul doute que la foule sera au rendez-vous.

Avec des motivations diverses, certes, mais il n’y a que le résultat qui compte parait-il.

La question que l’on peut pourtant se poser en cette période de « crise » : pourquoi aller à l’ ADF ?

  • Pour se former et obtenir ses « points » annuels ?
    Il semble pourtant que le quota de points obligatoire pour ne pas être rejeté au ban de la profession ait vécu mais chhuuttt !!!  Faut pas le dire, des fois que …
    Et puis c’est très motivant d’aller apprendre des trucs que l’on ne pourra jamais pratiquer avec du matériel que l’on ne pourra jamais se payer pour cause de nomenclature du tiers-monde.
  • Pour aller visiter Paris en frais professionnels ?
    Pourquoi pas, mais en mai ou juin il y a aussi des formations et il ne fait pas un temps à ne pas mettre un chien dehors.
  • Pour applaudir Mme la ministre qui va nous faire un beau discours sur  » l’indispensable utilité de notre si belle profession dont on ne saurait se passer » ?
    Tu parles Charline!
    C’est vrai que des vaches à lait comme nous, ça ne court pas les champs de nos jours. Ne parlons pas des moutons…
  • Pour « acheter fournitures et matériel dentaires et faire des frais » en fin d’année afin de payer moins d’impôts ?
    Chacun sa méthode, mais travailler moins pour gagner plus pourrait aussi avoir son charme, non ?
    Et puis en respectant à la lettre les diverses obligations imposées annuellement, on arrivera bientôt à descendre d’une tranche.
  • Pour soutenir le commerce ?
    Lequel ? Le chinois ou le français ?
  • Pour voir les mines épanouies de nos représentants syndicaux et d’autres associations à but si lucratif ?
    Suffit de lire les gazettes mondaines, rubrique raouts ministériels, pour déjà les apercevoir à toutes les pages : les mauvais esprits en arrivent même à se demander s’ils se souviennent à quoi ressemble une turbine ?
  • Pour avoir ses échantillons de dentifrice ou de brosses à dents ?
    Quand même un grand moment la curée post-conférences.
    Mais attention aux restrictions en cette période de crise, il se murmure dans les milieux autorisés que des tickets de rationnement pourraient voir le jour.

Et si on boycottait l’ADF en 2012, rien qu’une fois, rien qu’une, pour voir !

Pour dire à Mme la ministre que l’on en a marre de se faire traire et insulter.

Pour dire aux « représentants de la profession » qu’ils cessent de ne représenter qu’eux-mêmes, qu’on arrive très bien à survivre sans la légion d’honneur et que maintenant c’est pire que si c’était pire…

Pour dire aux commerciaux arrogants que nous sommes aussi capables qu’eux de faire nos emplettes en Chine.

Pour éviter de ramener la grippe A à la maison ? Comment ça il n’y aura pas de grippe A à l’adf ?
Et les 94 millions de vaccins commandés, c’est pour les chiens ?

Ah oui, mais non, ça ne va pas être possible.

On ne fait pas d’une vache laitière un taureau de combat, ni d’un syndicaliste complaisant un cgtiste enragé : le poids des traditions, l’atavisme, tout ça…

Alors rendez-vous à l‘adf, stand bzé 2012, celui du dentifrice.



 


6 commentaires pour : “Pourquoi aller à l’ADF ?”

  1. roosseeeNo Gravatar dit :

    bah…
    se battre pour quoi?
    personne ne suit…
    donc autant se prendre du bon temps et «  »draguer » »!

    ben oui quoi!!!
    il y va FB ?
    et ar-men???
    et Dr G..(mais là y un problème,à ce qu’il paraît il est multiple alors le ou les Dr G ressemble(nt) à quoi……)

    enfin on verra bien

    euh c’est quand encore ce congrès

  2. roadkingNo Gravatar dit :

    ne plus y aller; trop de monde, conférences très pointues, mais inapplicables (cf NGAP).Ne plus cautioner des instances professionnelles et étatiques qui nous dévalorisent (tjrs cf NGAP), nous culpabilisent, se moquent de notre statut de soignant (tjrs la cinquième roue du carrosse quand il y en a une !!!),non-respect des textes signés.Il faut rappeler que nous « modérons » nos honoraires de soins en échange « d’avantage sociaux »(retraite,urssaf),bref un marché de dupes.
    Alors, la politique de la chaise vide peut avoir une certaine utilité.

  3. TOURNAUDNo Gravatar dit :

    Seul intérêt de l’ADF, mettre en frais professionnels un week-end a Paris avec sa Chérie ! Pour y avoir été pour de stricts raisons professionnelles de nombreuses fois et à chaque fois revenir déçu de ce que j’y avais vu ou entendu , c’est la seule raison de mon déplacement a PARIS maintenant 🙂

    • DrG.No Gravatar dit :

      Mmmm… je crois que beaucoup en sont là aujourd’hui.
      On peut trouver un intérêt aux conférences mais ce que l’on apprend dans les petits cercles régionaux est souvent plus applicable au quotidien vu l’indigence de notre nomenclature.
      Triste quand même…

  4. […] chaque année à la même période, le dentiste de base (le vrai, le besogneux, celui qui manie la turbine toute la semaine, pas le […]

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!