Quand journalisme rîme avec populisme…

 

… ça donne un article dans la revue Capital de décembre sous le titre :  « le scandale des prothèses dentaires ».

retour au point de départ

Passons sur les habituels on-dit, les imprécisions, inexactitudes, ragots et autres lieux-communs, pour vendre du papier on ne recule devant rien, mais quand on lit que les sources sont « le responsable d’une petite mutuelle« , le patron de l‘unppd, les « limiers » de Santéclair, un prothésiste parisien et un autre prothésiste unppd, on prend la mesure de la qualité de l’enquête journalistique.

On apprend ainsi pêle-mêle d’après une étude « confidentielle » de la sécu qui a  » inspecté à la loupe 871 couronnes posées dans la mâchoire de patients » (sic)… que certaines couronnes « flottaient dans leur compartiment au risque de se déchausser » (si, si, c’est écrit…), d’autres « frottaient sur les dents voisines ou râpaient la langue de leurs malheureux porteurs » et que les méchants ….

dentistes « pour gagner du temps se contentent de boucher les trous avec du ciment ce qui accroît les risques de décollement, de corrosion et d’infection bactérienne. »

On saura aussi qu’une couronne sur 3 arrive de l’étranger.
Source : les douanes, la sécu, le ministère ???

Non.
L’unppd ( ndlr: syndicat de prothésistes dont l’objet est de casser du dentiste à longueur de journaux)

Cette dame qui habite sans doute sur le plateau du Larzac trouve par ailleurs très étonnant que les tarifs ne soient pas les mêmes dans une petite commune des Landes et dans les beaux quartiers parisiens ou à Saint-Tropez.

Mais le plus inquiétant est qu’une « journaliste » de la presse qui se dit économique confonde chiffre d’affaire et bénéfice et rapporte que certains praticiens « génèrent un bonus de près de 8000 euros par mois en plaçant des couronnes d’importation » pour enfin conclure : « à ce rythme, c’est une petite Porsche en fin d’année ».
Une Cayenne alors, dans la 911 on a du mal à entrer les sacs de golf…

Avec le bonus généré par son article elle pourra éventuellement s’offrir une calculette et voir que sur un différentiel disons de 70 euros par couronne, il faudrait donc en réaliser au bas mot 115 par mois soit au moins 6 par jour, ce qui produirait un chiffre d’affaire de plus de 80000 euros, plus environ 24000 euros de soins soit un total de plus de 100 000 euros MENSUELS de chiffre d’affaire.
Et on ne parle ici que de prothèse conjointe .

Dans les Landes par contre, c’est la loose : selon ces chiffres on n’arrive à peine qu’à 50000 par mois…

La moyenne (et on sait les disparités que cache une moyenne) du chiffre d’affaire d’un cabinet dentaire en France étant aux alentours de 200 000 euros ANNUELS (source : AGA) on voit le crédit que l’on peut apporter à ce genre d’article.

Et bien sûr nulle mention des tarifs de soins pratiqués à perte que même les pays émergents ne nous envient plus, des remboursements sécurité sociale inchangés depuis 20 ans, de la double peine cmu qui frappe exclusivement les chirurgiens-dentistes français, du double ASM 2009, des contraintes administratives et règlementaires répétées et non compensées, etc …

Tout cela  pourrait faire sourire si ce n’était une fois de plus jeter l’opprobre sur une profession toute entière en se basant sur du vent : c’est comme si on jugeait la compétence et l’honnêteté de tous les journalistes français à l’aune de celles de l’auteur de cet article.

A quand la formation continue obligatoire aussi pour les journalistes ?

 


18 commentaires pour : “Quand journalisme rîme avec populisme…”

  1. l'homme de j'ai vos dentsNo Gravatar dit :

    Cher Docteur, je comprends votre désarroi et votre rancœur! oui, les journalistes font des erreurs et ce n’est pas nouveau, mais il me semble que vous même faites une erreur fondamentale, en effet,l’ unppd, « syndicat à casser du dentiste à longueur de journaux »! si cela a été vrai à une certaine époque déjà lointaine, la nouvelle équipe mise en place depuis plus d’un an et demi ne tient pas à faire ce que vous prétendez, Par contre les buts de l’unppd sont de faire sortir de l’ombre notre profession de façon à éclaircir et rendre plus transparente la fabrication de nos dispositifs médicaux sur mesure, de pouvoir vivre décemment de notre métier, CHIFFRE D’AFFAIRES moyen annuel centre de gestion agréé= 70.000€, après 8 années d’études purement professionnelles, cela doit vous sembler énorme, n’est-ce pas!
    Malgré ce peu de rapport, l’unppd et ses adhérents peuvent vous soutenir dans certaines de vos démarches auprès des pouvoirs publics, par exemple, le manque de remboursements de vos traitements canalaires ou d’autres soins de façon que vous puissiez vivre décemment de vos soins en fonction de vos études et de votre formation permanente obligatoire.
    Nous sommes ensemble complémentaires, et chacun de nos deux professions ne peuvent se passer, l’une de l’autre, alors, vivons en harmonie et égalité comme la plupart de vos confrères avec leur prothésiste chéri!,
    « aimons nous les uns et les autres » parabole commune à toute religion!
    vivre de nos métiers dans l’intérêt des patients, ce devrait être notre étique, enfin moi, je le pense! bonnes fêtes de fin d’année!

    • Dr G.No Gravatar dit :

      @ l’homme de j’ai vos dents : Cher Monsieur, aucune rancoeur ici, une simple constatation de la désinformation et de la campagne de dénigrement qui dure depuis un moment. A qui profitera le crime ? Mais nous prenons acte des nouvelles orientations de l’unppd, restera plus qu’à les traduire dans la réalité, l’avenir nous le dira. Vous conviendrez que nous puissions être sceptiques, chat échaudé etc… Mais rassurez-vous, la grande majorité des chirurgiens dentistes vit en parfaite harmonie avec ses prothésistes favoris, ceux qui sont nos collaborateurs de tous les jours et qui ont compris que le dénigrement systématique des gens qui les font travailler ne mène à rien de bon. Maintenant, la mondialisation est là, le monde change, chacun devra s’adapter, prothésistes comme dentistes, en proposant le meilleur service au meilleur coût à leurs clients/patients et cela fera sûrement des morts, c’est triste mais c’est ainsi. Et bonnes fêtes à vous aussi.

      @ Blondin : le problème c’est que nous « n’achetons » pas et ne revendons pas, nous faisons réaliser par nos amis prothésistes une prothèse unique pour un patient unique après avoir fait tout un travail en amont, autant intellectuel que technique. Le « prix d’achat » n’est qu’une partie de ce coût final. Qui demande au boulanger le prix de la farine? Le détail des devis réalisés par nos amis Suisses est assez explicite, tout est détaillé chronologiquement, mais ça ce n’est pas vendeur pour un journaliste, ça casse le mythe… Dans l’absolu la « pose » d’une couronne c’est 5 mn, la journaliste dit que » l’acte est réglé en deux rendez-vous d’une grosse demi-heure », comme son article sans doute!

      @ Miss bidule : les chiens aboient, la caravane passe … 😉 La motivation tu la trouves chez ceux qui apprécient ton travail et se rendent compte que tu mouilles la chemise pour eux, les autres …

  2. BlondinNo Gravatar dit :

    je reste sur ma faim devant cette critique…
    J’aurais aimé quelques « vrais » chiffres, du coup. (prix d’achat, temps passé et prix facturé par exemple).

  3. Miss biduleNo Gravatar dit :

    ça fait du bien, certes, mais quand on voit le résultat dans les dires des patients…c’est un peu démotivant

  4. JeRisNo Gravatar dit :

    « la journaliste dit que » l’acte est réglé en deux rendez-vous d’une grosse demi-heure », comme son article sans doute!  »

    … :))) c’est bien envoyé ça !

  5. Elkaïm DenisNo Gravatar dit :

    bonjour je suis prothésiste dentaire,
    c’est tout le système qu’il faut changer, les relations dentistes/prothésistes ont toujours été tendues(ceux qui disent non mentent) , j’ai beaucoup de dentistes dans ma famille,nous nous accordons pour dire tout le monde doit gagner sa vie, et pour dire que chaque profession doit protéger le métier.
    Toute discussion manichéenne est forcement conflictuelle.
    Pour que les patients soit HEUREUX il faut simplement montrer notre synergie , et non notre discorde.
    Les temps changent , il faut plus qu’un BTS pour faire un bon prothésiste , et toutes proportions gardées :plus qu’un DOCTORAT pour faire un bon dentiste .
    Il n’y a pas de métier supérieur à un autre quand nous aimons notre travail .
    Nous devons tout rebâtir,ensemble .
    Les patients ne sont pas des nouilles ,les dentistes encore moins.
    La confiance est le maitre mot.
    vive la vie
    Denis Elkaïm

    • Dr G.No Gravatar dit :

      Bizarre quand même, tous les dentistes que je connais ont d’excellentes relations avec leurs prothésistes.
      Question de personnalité sans doute. Et je ne mens pas… 😉

  6. Elkaïm DenisNo Gravatar dit :

    CQFD

    nous sommes donc divisés

    RElions nous.

    l’utopiste Denis.

  7. BlondinNo Gravatar dit :

    « tout un travail en amont, autant intellectuel que technique. »…
    on joue de la flute, là.

    il n’y aurait pas de mal a admettre que la pose de prothèse est un acte à marge élevée qui compense certains autres actes à marge faible ou nulle ou négative pour équilibrer une comptabilité.

    Lorsqu’un agent immobilier prend 6% sur une vente de maison. Les 15.000 euros (par ex) empochés sont loin de justifier le travail fourni sur la vente en question mais ils compensent le travail « à perte » effectué sur les autres produits non vendus.

  8. Dr G.No Gravatar dit :

    « tout un travail en amont, autant intellectuel que technique. »…
    on joue de la flute, là

    Bah, je pense que tu n’es pas cd… ou alors ça voudrait dire que tu es devenu un robot. Bien sûr on ne parle pas de la couronne unitaire mais quand tu as des cas complexes, si tu ne réfléchis pas un minimum en amont, tu es mal barré (enfin, ton patient…) Va faire un tour sur des forums de dentistes, regarde dans les cas cliniques et reviens nous dire ce que tu en penses…
    Et ça fait longtemps que tout le monde sait que le tarif des prothèses est élevé car un cabinet dentaire n’est pas viable sans cela. Et ce n’est sûrement pas la faute des dentistes.

  9. Dr G.No Gravatar dit :

    @Elkaïm Denis: joli site et joli boulot.

  10. Elkaïm DenisNo Gravatar dit :

    merci,
    de nombreux nouveaux cas arrivent.

    de la discussion…………………..

    bonnes fêtes de fin d’années.

  11. ArapakiNo Gravatar dit :

    ça y est ils ont remis ça sur M6 hier soir lors du 19-45. Couronnes trop chers… et ces cochons de dentistes qui se font des couilles en or en revendant des couronnes achetées pas cher en chine….et une petite pub pour le site comparatif de mutuelle. Pas un mot sur le tarif des soins que nos cabinets supporte en partie, pas un mot sur nos petites entreprises qui embauchent et investissent, pas un mot sur les salaires et les marges bénéficiaires de ces chères mutuelles.
    A quand une véritable tribune publique d’information massive pour enfin essayer de faire ouvrir les yeux à tout nos compatriotes afin que l’absence de soin de certains ne soit pas la faute uniquement de ces cochons de dentistes trop chers et plein aux as.
    D’ailleurs j’aimerais savoir si le journaliste préfère aller voir le dentiste le moins cher ou bien celui dans lequel il a confiance.
    D’ailleurs ces journalistes devraient un peu plus discuter avec leur propre dentiste qui ne doit pas apprécier non plus l’orientation de leurs articles.

    • Dr G.No Gravatar dit :

      C’est vrai que ces campagnes médiatiques orientées et partiales deviennent lassantes.
      A quand une campagne sur les journalistes nuls qui répètent les mêmes trucs en boucle sans jamais enquêter ? 😉

  12. JeRisNo Gravatar dit :

    « A quand une campagne sur les journalistes nuls qui répètent les mêmes trucs en boucle sans jamais enquêter ?  »

    … un petit boulot à proposer … à la CNSD? … au CNO? … au service com de la sécu ou des mut?

    :)))

  13. […] est en fait une impasse. Alors bougez vous, informez vous objectivement, n’écoutez pas les pseudo-journalistes à deux balles et faites un choix clair en connaissance de cause: le pire n’est jamais […]

  14. […] des années  les attaques en règle de politiciens démagos (pardon pour le pléonasme) et de pseudo-journalistes dont le seul talent est d’ essayer de recopier les dépêches d’agence sans faute […]

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!