Quelques réflexions à l’adresse de notre nouveau copain journaliste de M6

 

Suite au reportage intitulé « santé trop chère » sur M6 dans l’émission Capital de dimanche dernier, quelques réflexions, en vrac.

  • Un chirurgien-dentiste qui peut expliquer à une heure de grande écoute, preuves à l’appui, que le coût de fonctionnement de son cabinet est d’environ 100€ par heure pour amortir son matériel et payer son personnel, tout cela avant de gagner son premier euro, c’est inédit à la télé.

L’habitude est plutôt à la désinformation en parlant des revenus exorbitants des praticiens et en confondant allègrement chiffre d’affaire et bénéfice.
Plus facile pour le patient lambda de comprendre qu’un rendez-vous de 30 mn pour un détartrage ou une extraction à 33€ n’est pas rentable et effectué à perte. Et cela à de nombreuses reprises dans une journée normale.

  • Malgré les campagnes de presse récurrentes de ces derniers mois les assurés sociaux commencent à réaliser que les tarifs de soins français sont parmi les plus bas d’Europe et que les prothèses ne sont pas plus chères que dans les pays de niveau de vie comparable.

Ce sont les remboursements de la sécurité sociale qui ne suivent pas le coût de la vie et n’ont pas été réévalués depuis une génération, contrairement aux cotisations sociales et autres mutuelles.
Le crédit des politiques de tous bords semblant déjà assez entamé, il serait souhaitable qu’ils avouent la vérité aux français plutôt que de désigner des boucs émissaires pour masquer leur mollesse et leur incurie. Bravo aux (rares) journalistes qui font leur travail en les aidant à rétablir cette vérité.

  • Un prothésiste non aigri et de bon niveau qui explique que ce ne sont pas les quelques grammes de métal ou de poudre à céramique qui représentent la plus grosse part de son prix de vente mais le coût du travail. Tout cela sans insulter ceux qui le font vivre, ça change.

Suffit de chercher en dehors de leur syndicat-redresseur de torts, non ?  Sûrement moins « vendeur » malgré tout.

  • Un centre dentaire qui, sous prétexte de « social », n’est qu’une usine à dents et pose des prothèses « made in Maroc » en profitant de la manne du système CMU ne choque personne.

Bah, après tout ce ne sont que des « pauvres ».
Pourtant quelle campagne sur la prothèse délocalisée ces derniers mois. Mais attention,  la dentisterie low cost ne réussit pas à tout le monde…

  • Une consœur docteur en chirurgie dentaire bac +6 après un concours légèrement sélectif qui vient prendre son planning quotidien auprès d’une secrétaire, sûrement mieux payé qu’elle, présage de beaux jours à la dentisterie libérale et à l’indépendance d’exercice. A titre personnel ça me fait pitié.
  • Un « gestionnaire » de centre qui surévalue, l’air gêné, le coût d’achat de la prothèse qu’il fait réaliser au Maroc et qui est mieux rémunéré que ses « employés » (qui, eux, ont obligation d’assumer leur travail  dont on peut douter de la pérennité vu la cadence imposée et donc les suites éventuelles) laisse un léger doute sur la vocation sociale du personnage.
  • Last but not least comme disent nos ennemis préférés, des « plateformes d’information » payées (cher) par les bénéfices des mutuelles à but non lucratifs qui dirigent les « clients » vers un tarif, toujours plus bas, dans un réseau et cela en faisant fi de la qualité des prestations fournies, qu’elles ne sont de toute manière pas en mesure d’apprécier, devraient alerter les assurés sur le but philanthropique annoncé.

S’ils sont suspicieux ils pourraient même un jour se demander si quelques économies à ce niveau tout comme sur la pub radio-télé,  les équipes cyclistes ou les trimarans de compétition ne feraient pas baisser leurs cotisations (+ 10 à 15 % cette année) dont la raison de lexplosion est plus qu’opaque : sommes économisées qu’ils pourraient réinvestir dans leur santé bucco-dentaire en privilégiant la qualité plutôt qu’uniquement un tarif.
Pas matière à une petite enquête fouillée là ? Il suffit de ne pas donner les noms des annonceurs, ça peut passer sur une chaine un peu courageuse s’il en existe encore.

Alors certes, sauf peut-être dans les centres dentaires philanthropiques à rentabilité planifiée, les français n’ont pas encore 36 dents monsieur le journaliste de M6 (et d’ailleurs est-il nécessaire de savoir compter pour être journaliste, hein ?) mais on a déjà connu bien plus mal informé et plus nuisible : c’était quand même louable d’essayer de faire son métier sans toujours caresser l’opinion dans le sens du poil.
Allez, encore un petit effort… 😉

 


7 commentaires pour : “Quelques réflexions à l’adresse de notre nouveau copain journaliste de M6”

  1. JeRisNo Gravatar dit :

    « •Un « gestionnaire » de centre qui surévalue, l’air gêné, le coût d’achat de la prothèse qu’il fait réaliser au Maroc »

    … et qui sous-évalue le prix de vente; il parle, de mémoire de 375€ alors que l’on voit très bien sur l’un des devis des CCM à 450€.

  2. Lionel - Websourcing.frNo Gravatar dit :

    Arf je savais que tu allais réagir à ce reportage 🙂

    Bon et pourquoi mon implant il coute 2,5K ? 😉

  3. simonnetNo Gravatar dit :

    Dans tous les cas, ces « dentistes low cost » ont le mérite d’exister et franchement, je pense que grand nombre de personnes seraient intéressées si ce système venait à se généraliser dans l’hexagone ! Après, qu’il y ait une logique financière derrière tout ça ce n’est pas incroyable, d’ailleurs tous les dentistes de France et de Navarre ont, je pense, une logique de rentabilité qu’ils soient à leur compte ou dans des cabinets… A bon entendeur.

    • Dr G.No Gravatar dit :

      Le seul problème c’est que low coast signifie souvent low qualité. Mais je suis d’accord, pour quelqu’un qui recherche uniquement un prix, il ne faut pas s’en priver.
      Quant à la logique financière, il ne faut pas confondre : un dentiste libéral soigne ses patients et accessoirement gagne sa vie, c’est sans doute honteux mais il ne se cache pas derrière l’alibi du « social »…

  4. berlinNo Gravatar dit :

    C’est pas nouveau que M6 tombe dans les clichés avec ses reportages parfois racoleurs…

Laisser un commentaire :

( Plus de 3 mots, en rapport avec le sujet, et 1 pseudo qui ne soit pas un mot-clé si vous souhaitez passer la barrière anti-spam. Bin oui, on fait ce qu'on veut ! )

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!